Notre actualité

Sur les réseaux sociaux...

Dans la presse...

 

Mickaël Desmulie (à droite) et son professeur Frédéric Simon - Photo L'Alsace

L'Alsace - 09/05/2017

Mickaël Desmulie, lauréat « Inter Rhône »

 

Mickaël Desmulie, 26 ans, qui fréquente en alternance la classe de sommellerie du lycée Storck à Guebwiller tout en travaillant à Huningue au restaurant Autour de la table, a présenté un dossier pour participer au concours en ligne « Inter Rhône » qui assure la renommée des vins de la vallée du Rhône.

Un parcours très complet

Son travail, ponctué par l’acquisition de points obtenus à l’occasion de différents quiz, lui a permis d’être retenu dans la catégorie « élèves » et lui a valu de suivre, en compagnie de son professeur Frédéric Simon, une classe master et un séminaire de quatre jours sur différents sites de viticoles de la vallée du Rhône, en compagnie de professionnels européens.

Une belle étoile dans son cursus qu’il a commencé par un CAP, suivi par un Bac pro service en salle qu’il a voulu poursuivre en y ajoutant une spécialisation sommellerie suivie cette année au lycée Storck.

 

par Claude BRAUNSCHWEIG

Les étudiants en « mention complémentaire sommellerie » et leurs formateurs. - Photo DNA

DNA - 05/05/2017

Ambassadeurs Schlumberger

 

Il y a deux décennies, le Domaine Schlumberger a engagé un partenariat avec le lycée des métiers Joseph-Storck ; les étudiants de la filière sommellerie viennent d’obtenir le titre d’ambassadeurs de l’établissement viticole.

Au cours de leur formation, qui s’étend sur une année selon le principe de l’alternance, ces (déjà) diplômés soit en hôtellerie-restauration soit en viticulture suivent durant une quarantaine d’heures l’activité de la maison guebwilleroise ; un temps de vendanges à l’automne avec les équipes de Michel Ostermann, un moment en cave avec Alain Freyburger, maître de chais, un œil sur le service commercial mais aussi (surtout ?) une série de dégustations commentées des meilleurs crus et millésimes de la maison deux fois centenaire. En bouquet final de ce partenariat, Stéphane Chaise, directeur général du Domaine, et Frédéric Simon, enseignant-responsable de la mention complémentaire « sommellerie », ont soumis aux jugements et commentaires, à l’aveugle, deux fleurons de la maison : un pinot gris grand cru Kessler 2012 et un riesling VT cuvée Éric millésime 2014.

À l’issue de cette ultime rencontre dans un cadre scolaire entre sommeliers et producteur, Michel Arnold, proviseur du lycée-CFA, a rappelé que cette formation était un des fleurons de son établissement avec un taux de réussite à l’examen national proche de 100 % sur les quinze dernières années.

Le diplôme d’ambassadeur Schlumberger a été décerné à Marine Bertot, Carole Cantin, Victor Courtot, Clémence Creux, Mickaël Desmulie, Charles Kiry, Dylan Laberie, Manon Levieux, Alain Pfalzgraf, Marie Pratico, Clément Rambour, Maëlle Rossel, Grégory Schlatter, Éric Schneider, Étienne Schneider, Julie Staub, Bogdan Tand, Loïc Weisser.

 

par B.FZ
Les élèves du lycée Joseph Storck ont été les acteurs de cette soirée.

L'Hôtellerie Restauration -13/03/2017

Les élèves de Joseph Storck remontent le temps

 

Guebwiller (68) Le 10 mars, les élèves de première année BTS du lycée hôtelier Joseph Storck de Guebwiller et leurs professeurs Christian Cino et Patricia Pierrat ont proposé à 90 convives un voyage spatio-temporel. Ce repas spectacle, co-animé par l'association Lames d'en temps, a permis aux clients de découvrir la cuisine de la préhistoire pour l'entrée, puis du Moyen Âge (dorade snackée et sa potée de légumes médiévaux accompagnée d'un riesling), et du XIXe siècle (petit chou de caille et son verre de pinot noir), pour finir sur un saint-honoré revisité et son crémant. Les mignardises qui ont clôturé la soirée ont projeté les convives dans le futur.

Cette soirée a permis aux élèves non seulement d'appliquer les connaissances apprises en cours, mais surtout leur a montré qu'ils étaient capables de prendre en charge l'organisation et la création d'une soirée. Chaque plat, chaque décoration, chaque animation, chaque contact avec les partenaires a été effectué par un ou plusieurs élèves. 

 

par Claude DIBIASE
Luc Seiler, assistant de direction et sommelier pour S3, Nadège Heinis, en charge des affaires commerciales et chef de rang, Julien Beltzung, directeur général et maître d’hôtel. PHOTO DNA.

DNA - 25/12/2016
Des étoilés dans l’assiette

 

Les étudiants de seconde année BTS « hôtellerie-restauration » du lycée des métiers Joseph-Storck à Guebwiller seront les maîtres d’œuvre du restaurant S3 du salon Festivitas à Mulhouse début février prochain. Un défi pour tous ces jeunes sur lequel veillent quelques-uns des plus grands chefs français.

Si pour le commun des mortels l’échéance des 3, 4 et 5 février semble encore loin, pour la vingtaine d’étudiants de la filière, le temps des fêtes n’est qu’une parenthèse dans un projet collectif d’envergure au sein de l’entreprise (éphémère) S3 que préside Julien Beltzung. « Avec nos enseignants, nous avons vécus une expérience professionnelle et humaine formidable lors de l’édition de février 2016 ; nous avons tous été volontaires pour une nouvelle aventure », souligne ce dernier.

« Nous sommes financièrement autonomes, le lycée n’est qu’un partenaire parmi d’autres ; pour payer les fournisseurs et prestataires nous investissons l’ensemble des bénéfices réalisés lors de notre premier salon ; le but final est de financer totalement le voyage pédagogique d’une semaine au Portugal de la promotion avant les examens de juin ».

Comme une vraie entreprise

S3 a un organigramme fonctionnel très précis avec PDG, directeur général, responsables des achats, de la communication, des finances et une cellule de recrutement. Si l’embauche temporaire de commis est en cours à partir des CV et des lettres de motivations déposés par les lycéens du Storck, ce sont de très grands noms de la profession qui jouent le rôle de conseillers et de "répétiteurs"; ils ont pour noms : Marc Haeberlin, de l’Auberge de l’Ill à Illhaeusern, Jean-Georges Klein et Jérôme Schilling de la Villa René-Lalique à Wingen-sur-Moder, Jérôme Jaeglé de l’Archémille à Kaysersberg et Michel Scheer, MOF et ancien maître d’hôtel de l’Auberge de l’Ill.

Version gastronomie, le repas S3, qui sera servi durant cinq services de cent couverts, joue sur quelques indémodables de la cuisine française, nés de très grands chefs, forcément revisités et modernisés ; ainsi de la sole sur une recette des années 30 de Fernand Point mais toujours à la carte de Paul Bocuse, la Pêche Melba "inventée" par Auguste Escoffier en 1892 ou l’opéra plus que cinquantenaire de Gaston Lenôtre.
◗ Ouverture des chefs, crémant d’Alsace Grande Cuvée 2010 Jacques Cattin ou jus de tomate jaune (Patrick Font).

◗ Crémeux de foie gras, homard et sa carcasse infusée au foin, zesté de filet de canard (Jérôme Jaeglé) ; pinot gris grand cru Kessler 2010 Schlumberger ou jus de pomme-coing (Font).

◗ Sole « Fernand Point » moderne, topinambour, nouilles et pistache, sauce ivoire au vin jaune ; riesling grand cru Saering 2014 Schlumberger ou jus de pomme yuzu (Font).

◗ Mignon de veau Dubarry, Saint-Mont « empreinte » 2014 cave Plaimont ou nectar de goyavier de Madagascar (Font).

◗ Pêche Nelly Melba

◗ Opéra « Gaston Lenôtre », orge torréfié, Lagavulin 10 ans d’âge ; gewurztraminer grand cru Kessler 2013 Schlumberger ou jus de mandarine de Sicile (Font).

◗ Prix du repas : 80€; servi les 3 et 4 février aux services du midi et du soir, uniquement à midi le dimanche 5.

◗ Les réservations sont ouvertes sur le site : www festivitas.fr
 

par B. FZ
Les diplômés de la promotion 2016 du lycée Joseph-Storck. PHOTO DNA-B.FZ.

DNA - 22/12/16

Remise de diplômes

 

Pour nombre de jeunes présents à la réception organisée la semaine dernière par Michel Arnold, proviseur, l’itinéraire menant au lycée des métiers Joseph-Storck n’était plus qu’un lointain souvenir… auquel ils ont redonné avec plaisir une actualité souriante !
S’il y avait quelques absents, ceux-ci disposaient tous d’une excuse incontournable… celle de l’éloignement conséquent ou d’horaires de travail voire de cours contraignants ; pour ceux qui avaient fait le déplacement et retrouvaient avec enthousiasme quelques confrères ou consœurs disparus de leur entourage proche depuis l’été, leur présence était justifiée par la remise, en toute solennité, du diplôme obtenu en juin et marquant la fin d’un cursus d’apprentissage : baccalauréat technologique dans les différentes sections de l’hôtellerie pour les uns, BTS cuisine ou service de restauration pour les aînés. Michel Arnold a évoqué à cette occasion l’excellence de l’enseignement dispensé par l’établissement et souligné l’exceptionnel taux de réussite en 2016 qui a atteint 94 % pour l’ensemble des examens professionnels.

 

par B. FZ
Les élèves-collecteurs, les responsables des Restos du coeur et Marie Masson… habillée en mère Noël ! PHOTO DNA-B.FZ.

DNA - 21/12/16

Solidarité avec les Restos

Des élèves du lycée Joseph-Storck viennent de remettre cette année plus de 400 jouets aux responsables de l’antenne de Soultz des Restos du cœur.Professeur de « Gestion et techniques de commercialisation », Marie Masson a fait depuis une dizaine d’années de l’action humanitaire un des supports essentiels de son enseignement ; au lieu que ses élèves des classes de Première et de Terminale BGA ne travaillent que sur des situations théoriques, la collecte de jouets est pour eux tout à la fois un engagement sociétal et une mission en temps réel à mener à bien dans les meilleures conditions. Interviennent ainsi des modules « ordonnancement », « organisation de planning », « communication et publicité », « relations publiques », « demande administrative d’autorisation », « organisation de manifestation »… jusqu’au compte rendu conclusif.
Si la grande majorité des jouets a été collectée auprès des élèves du lycée et des amis, le fabriquant de jeux éducatifs Ravensburger a également été sollicité et a offert une caisse de jeux.
Le volet « vérification des jeux », voire la remise en parfait état de quelques rares pièces défectueuses, ainsi que tout le processus d’emballage et d’étiquetage des cadeaux a été fait hors du temps scolaire… un engagement volontaire que pas un des quarante élèves n’a contourné.
L’ensemble des jouets collectés par l’antenne locale des Restos du cœur sera remis aux enfants des familles bénéficiaires de l’aide de l’association humanitaire lors de l’après-midi récréatif organisé à leur attention à la Halle aux blés de Soultz le 7 janvier prochain.
 

par B. FZ
 
Une cantine peu ordinaire, on en redemande ! PHOTO DNA

DNA - 18/12/2016

Le lycée Storck gâte les écoliers

 

Les écoliers de la Clef des Champs sont des veinards, ils ont été servis comme des rois par les élèves du lycée hôtelier Storck de Guebwiller.

Cedric Crisafulli, enseignant au dit lycée, habite Ruelisheim. Le professeur de restaurant a pris langue avec Anne-Catherine de Massougnes, la directrice de l’école élémentaire de Ruelisheim afin d’y proposer un moment festif. Ainsi, dans le cadre de leurs études, 54 lycéens de Storck ont-ils élaboré un repas de fête peu ordinaire à l’attention de leurs très jeunes camarades, les 130 écoliers de la Clef des Champs.

Au menu, cocktails (sans alcool ça allait de soi...) et de succulents toasts. Outre M. Crisafulli, ses collègues Marie Girerd, Carlos de Sousa, Christophe Pham Van et Audrey Korus-Gidrol étaient de la partie.

Avec leurs élèves, les professeurs ont installé toute la logistique nécessaire dans la salle des sports où se sont déroulées les festivités.

Anne-Catherine de Massougnes était (à l’instar de tous) ravie : « C’est un merveilleux moment festif, propice au vivre-ensemble, chapeau et merci aux lycéens de Guebwiller… »

Mais les élèves n’étaient pas les seuls à avoir savouré la grande cuisine. « Par l’odeur, alléché(s)… » comme l’écrivit si bellement l’immarcescible La Fontaine, le maire Francis Dussourd et son adjointe aux écoles Pascale Bruno (le personnel municipal aussi) ont eu le privilège d’être conviés afin de s’attabler avec les enfants pour partager les agapes.

                                                                                                                                                                                                                                         par DW

À Venise, au congrès « Loveat » sur l’alimentation, de gauche à droite : Éric Loesch, Marilyne Girerd, Graziano Mazatto, organisateur du congrès, et Christophe Girerd.

L’ALsace - 13/12/16

Le lycée Storck invité à Venise

 

Le lycée hôtelier Storck de Guebwiller a récemment participé au premier congrès international « Loveat » sur l’alimentation à Venise. Thème imposé : la formation et l’insertion professionnelle.
Éric Loesch, proviseur adjoint du lycée hôtelier Storck de Guebwiller, a participé dernièrement au premier congrès international « Loveat » sur l’alimentation, à Venise, pour y présenter le modèle français de formation aux métiers de la restauration et de l’hôtellerie.
La formation professionnelle aux métiers de la restauration et de l’hôtellerie constituait l’un des thèmes de la première édition de ce congrès. Parmi les intervenants, Éric Loesch, également secrétaire général de l’Association Française des Lycées Hôteliers et de Tourisme (AFLYHT). Le responsable éducatif alsacien, invité dans le cadre d’une délégation française de la FIC (Fédération italienne des cuisiniers) comprenant également les chefs et enseignants Marilyne et Christophe Girerd, a présenté le système éducatif professionnel hexagonal dans le cadre d’une table ronde durant « Loveat ».
« L’excellence française mise en avant »
Le thème imposé : la formation professionnelle et l’insertion dans le monde du travail. « J’ai apporté au débat l’exemple français avec nos spécificités, et mis en avant l’excellence française », rapporte Éric Loesch, qui a aussi eu l’occasion de souligner cette singularité du cursus français de l’hôtellerie et de la restauration, avec les restaurants d’application où les élèves du lycée et étudiants en BTS interviennent en conditions réelles, avec de vrais clients qui paient leur repas, comme c’est le cas à Guebwiller. En Italie, les exercices d’application restent confinés à l’établissement, sans contact avec l’extérieur et l’économie concrète.
Éric Loesch a aussi pu détailler les différents types de formation dispensés en France : alternance, temps complet, bac pro, bac technique, « qui permettent à chaque élève de choisir son parcours ».
« Les Italiens étaient très intéressés par nos modes de fonctionnement, insiste le proviseur-adjoint du Storck, en termes de gestion des formations et des établissements. Avec 22 semaines de stage dans le cursus, la relation avec le monde professionnel est très forte aussi chez nous, sans compter les travaux pratiques sur site, comme lorsque le lycée intervient par exemple lors du salon Festivitas à Mulhouse ». Le séjour vénitien a aussi permis à Éric Loesch d’échanger avec ses homologues italiens comme Ilario Ilare, président du réseau italien des instituts de formation hôtelière. Ou encore de découvrir l’excellence gastronomique à l’italienne auprès de Mara Martin dans son restaurant étoilé vénitien « I Fiori ».
Pour l’établissement guebvillérois, cette participation constitue une pierre supplémentaire à l’édifice, déjà solidement construit au fil des années, des relations entre les enseignants et élèves alsaciens et leurs homologues italiens, des échanges également initiés et promus par la délégation française de la FIC, son président Antonio Passaseo et son vice-président Christophe Pham-Van, autre enseignant et cheville ouvrière de cette dynamique au lycée Storck.
 

par D.B.